Primaire, Collège et Lycée : Comment commencer son cours ?

Avant et pendant que les élèves entrent en classe

  1. Le professeur entre le premier dans la classe vide, il donne aux élèves le signal d’entrer.
  2. variante : il donne ce signal une fois que les élèves se sont mis en rang et se sont tus.
  3. Les élèves sont déjà dans la classe, le professeur entre une fois seulement le silence obtenu et il attend jusque là à la porte.
  4. Les élèves sont déjà en classe, le professeur entre et va au bureau.
  5. Les élèves sont déjà en classe, le professeur entre, traverse la classe et règle d’éventuelles questions individuelles avant d’aller au bureau.
  6. Le professeur fait entrer les élèves devant lui, entre à son tour après le dernier élève.
  7. Le professeur ferme la porte (fermeture : signe du début, le cours peut commencer).
  8. Il fait fermer la porte.
  9. Il laisse la porte ouverte.

Dans la classe

A – Pendant que les élèves s’installent

  1. Le professeur jette un coup d’œil circulaire sur l’ensemble des élèves (prise de contact avec le groupe et chacun des élèves).
  2. Il compte les élèves présents.
  3. Il fait des remarques aux retardataires.
  4. Il fait des remarques aux élèves qui s’installent.
  5. Il pose ses affaires sur le bureau.
  6. Il installe ses affaires sur le bureau.
  7. Il reste debout, devant, derrière le bureau dans une attitude d’attente ou bien s’assoit (signification : je commencerai quand vous serez prêts).
  8. Il fait l’appel.
  9. Il prononce des paroles adressées à l’ensemble de la classe : « vous vous installez », « vous sortez vos affaires ». Il formule des injonctions ou des formules d’accueil : « Bonjour », « vous êtes en forme aujourd’hui », « ça va ? »
  10. Il prononce des paroles adressées à tous, quoique portant sur un élève : « et alors, où est passé Bernard aujourd’hui ? »
  11. Il s’adresse, devant la classe, à un élève ou un sous-groupe d’élèves par une question, une injonction, un jugement sur le mode humoristique (« Ca va mieux aujourd’hui ? », « tu te décides à sortir tes affaires ? », « quelle chance, tu as ton livre, du papier et un crayon aujourd’hui. »
  12. Il reste silencieux jusqu’à ce que le silence se fasse.
  13. Il donne des consignes pratiques pour la disposition de la salle ?.
  14. Il écrit au tableau le programme de la séance.

B- Une fois que les élèves sont installés

  1. Le professeur, après l’avoir signalé au début de l’année scolaire, laisse un temps consacré aux communications des élèves à la classe (informations diverses, spectacles….)
  2. Il répond à des questions d’intérêt général (comme résoudre telle difficulté pour l’exercice à rendre à la séance suivante).
  3. Il communique le travail à effectuer pour les séances suivantes.
  4. Il donne des consignes de relaxation.
  5. Il sort le matériel (livres, documents) qu’il a apporté.
  6. Il prononce la formule : « bon ».
  7. Il donne des informations pratiques sur la séance et son programme, ses objectifs : oralement, en l’écrivant au tableau, en distribuant une feuille polycopiée à chacun, sans rien dire en attendant des questions éventuelles, en commentant le programme, en soulignant les objectifs visés.
  8. Il donne des feuilles à distribuer (textes, documents sur lesquels portera le travail), en commentant ces textes, ou sans rien dire pour attendre les réactions des élèves.
  9. Il dit : « prenez vos livres, page tant » (dans ces deux cas, il distribue les instruments de travail, ou donne sur eux les précisions immédiatement utiles).
  10. Il prononce des formules telles que : « comme on l’a dit la dernière fois », « la semaine dernière, on m’a dit que… » (le professeur établit ainsi une continuité.
  11. Il dit : « Tiens, aujourd’hui, on va faire…., parler de…, passer à … (le professeur marque de cette façon une discontinuité).
  12. Il pose une question aux élèves : « qu’est-ce qu’on avait dit la semaine dernière sur… (il fait établir la continuité par les élèves).
  13. Il pose la question : « qu’est-ce qu’on va faire d’après vous aujourd’hui ? » (il essaie de faire trouver, en vertu d’un certain lien de continuité avec le passé, ce qui pourra être l’objet de la séance) .
  14. Il dit : « prenez une feuille de papier » ou « un tel, passez au tableau » (début annonçant une interrogation individuelle ou collective, début qui peut avoir un caractère rituel ou exceptionnel).
  15. Le professeur lit un texte bref (poème, article de journal) sans annonce ni explication préalables.
  16. Il sort un objet (matériel, document) inhabituel.
  17. Pour ces trois derniers cas, deux variantes sont possibles : soit le professeur reste silencieux attendant les réactions de la classe, soit il fait un commentaire destiné à susciter réactions et questions.
  18. Le professeur dit quelques mots sur un point d’actualité (actualité générale ou actualité pour la vie de la classe) dont il suppose qu’il est un centre d’intérêt pour les élèves ou dont il en a saisi l’attrait parmi les mots échangés à l’entrée de la classe par les élèves
  19. Le professeur raconte une anecdote, une histoire plaisante.
  20. Le professeur pose une question : « est-ce aujourd’hui que vous voulez qu’on parle de… ?, », « Y-a-t-il un sujet dont vous aimeriez parler ? », « qu’est-ce que vous avez vu, lu d’intéressant cette semaine ? », (la parole est conférée aux élèves).
  21. Le professeur laisse un temps déterminé consacré à la libre parole.
  22. Le professeur présente le cours sous forme de devinettes.

 

Non classé