Que regardent en premier les recruteurs sur votre CV ?

31% des recruteurs passent de 30 secondes à 1 minute sur chaque CV lors de la phase de sélection des candidats selon l’enquête RegionsJob. C’est pourquoi ils vont généralement à l’essentiel dans les premières secondes de lecture du CV. Mais que regardent-ils vraiment en tout premier lieu ? Explications et conseils de nos expertes de l’emploi.

« Il faut que la fonction occupée soit clairement précisée » –  Directeur Générale de Nexea, Cabinet de Conseil en Ressources Humaines.

La première chose que l’on regarde est la fonction, à savoir si elle correspond bien au poste proposé. Ensuite, le recruteur vérifie en général dans quel environnement cette fonction a été exercée. Pour un commercial par exemple, l’on regardera s’il exerçait en BtoC ou en BtoB, en milieu tertiaire ou industriel… Il s’agit de savoir si le candidat aura une connaissance préalable de l’écosystème dans lequel il va être amené à travailler. C’est pourquoi il faut que la fonction occupée soit clairement précisée !

Ensuite, l’on regardera ce qui est important voire indispensable pour la maîtrise du poste : savoir parler telle ou telle langue, maîtriser tel ou tel logiciel… En troisième position, je regarde la formation.

Sur la forme je dirai que les maîtres mots sont : lisibilité, clarté, simplicité. Pour moi, le CV par compétences suivi d’un rapide historique n’est pas très « vendeur » : les compétences sont standardisées, et les particularités de chaque expérience ne sont plus intégrées, ce qui est très dommageable. Mettre quelques compétences clefs en haut du CV, pourquoi pas. Mais ne mettre que cela suivi des dates et fonctions exercées dans telle ou telle entreprise n’a aucun intérêt. Je dirai qu’il faut le bon dosage. C’est une question d’équilibre. Résultats et responsabilités (hiérarchisées) sont tout aussi importants à citer que les compétences. »

« Il est essentiel de proposer un CV simple et structuré, qui facilite la lecture du recruteur » – Isabelle Israel, Campus Manager chez Hays.

« Selon une étude américaine, un recruteur ne consacrerait que 6 petites secondes à la lecture d’un CV, avant de décider de s’y attarder davantage, ou de le rejeter. Sur quoi se focalisent-ils ? Logiquement, la dernière expérience professionnelle est le 1er élément auquel il prête attention : dates, poste occupé, nom de l’entreprise. Le recruteur va ensuite s’arrêter sur la formation du candidat.

L’utilisation d’un titre sur le CV peut se révéler pertinente. Ce titre permet de capter l’attention de l’employeur, et oriente sa lecture ; il agit comme un teaser, et donne envie au recruteur d’aller plus en avant dans l’examen du CV.

Il est essentiel de proposer un CV simple et structuré, qui facilite la lecture du recruteur. Excepté dans des domaines très spécifiques (Publicité, Marketing…), un CV trop original peut être contre-productif. Un CV intéressant, mais trop long, trop détaillé ou trop complexe, peut presque décourager un recruteur ! »

« Il faut aller à l’essentiel et pour nous recruteurs, cela veut dire identifier immédiatement les compétences » – Dounia Aboud, chargée de recherche au sein du Cabinet Aravati, chasseur de talents pour l’internet.

« La lecture et le tri des CV est un exercice difficile. Il faut aller à l’essentiel et pour nous recruteurs, cela veut dire identifier immédiatement les compétences. C’est donc ce que nous recherchons en priorité sur un CV. Nous regardons la dernière expérience, les compétences affichées : les années d’expérience, les réalisations, les mots-clés, les technologies utilisées sur un poste technique… Nous recherchons également les langues utilisées et les diplômes obtenus si besoin. Ensuite, nous sommes attentives à la forme du CV, sa clarté, et à sa lisibilité… Les CV sur lesquels ces dimensions apparaissent clairement sont privilégiés et relus attentivement, mais si ces informations ne sont pas lisibles, nous passons au CV suivant ! »

« Pour compléter sa première impression, le recruteur pourra rechercher pour les expériences les plus significatives » – Céline Jamain, Directrice Régionale Sud-Est Fed Finance.

« En moyenne, cinq secondes suffisent à un recruteur pour juger de la pertinence d’un curriculum vitae. En un coup d’œil, le recruteur doit pouvoir repérer votre nom et prénom. Mais aussi l’emploi pour lequel vous postulez, les diplômes que vous avez obtenus et vos expériences passées. Privilégiez une construction aérée  et une lecture anté-chronologique (de l’événement le plus récent au plus ancien) pour rédiger un CV efficace et clair.

Concernant vos expériences professionnelles, le recruteur regardera ensuite en priorité les dates et la durée de chaque emploi. Mais aussi l’entreprise concernée, son secteur d’activité, et sa taille. Il s’intéressera ensuite à l’intitulé exact des fonctions occupées et au résumé des tâches majeures que vous avez accomplies. Pour compléter sa première impression, le recruteur pourra rechercher des éléments sur votre activité. Que ce soit la taille du portefeuille géré ou principaux résultats obtenus, par exemple. Enfin, pour les métiers qui exigent de connaître certains logiciels ou outils de référence, le recruteur validera immédiatement leur maîtrise par le candidat. »

Non classé